Diminution des étudiants en ingénierie industrielle malgré la pénurie

Posté le 29/11/2018  —  Actualité précédente / suivante

En Fédération Wallonie-Bruxelles, on constate une diminution de 10% des étudiants de première année dans les études d'ingénieur industriel. Les filles ne représentant que 4% de l'effectif total.

Ce qui est interpellant lorsque l'on sait que de nombreux métiers liés aux nouvelles technologies sont en pénurie, Agoria estimant que 3000 emplois d'ingénieurs industriels sont actuellement vacants en Belgique. 

Le secteur technologique reste un grand pourvoyeur d'emplois et a de belles perspectives d'avenir devant lui puisqu'un grand nombre de problématiques à venir (climat, mobilité, énergie, aménagement du territoire, etc.) nécessiteront l'expertise d'ingénieurs et de chercheurs.

De façon générale, le secteur souffre d'une image vieillotte qui ne séduit pas la jeunesse, qui est aussi de moins en moins intéressée par les matières scientifiques dans l'enseignement secondaire.

L'Avenir, 29 novembre 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.