Vers une pénurie d'accueillants d'enfants?

Posté le 08/11/2019  —  Actualité précédente / suivante

La réforme des milieux d’accueil de la petite enfance génère de nombreuses inquiétudes dans le secteur, surtout en ce qui concerne les formations.

On en parlait il y a peu, la réforme des milieux d'accueil de la petite enfance modifie les qualifications permettant de travailler dans le secteur, en proposant une augmentation du niveau de formation du personnel.

Cela concerne notamment la formation d'accueillant d'enfant, organisée par l'IFAPME, qui va passer d'un an à deux ans. Quand on sait que l'IFAPME diplôme en moyenne 1300 accueillants d'enfants chaque année et qu'il n'y aura pas de diplômés en 2020, la crainte d'une pénurie de personnel est bien réelle. De plus, l'obligation d'avoir le CESS pour entrer dans cette formation va, de facto, restreindre l'accès à certaines personnes.

Pour rappel, d'autres certificats de qualification permettent également de travailler dans les milieux d'accueil : puériculteur ou agent d'éducation (dans l'enseignement de plein exercice), auxiliaire de l'enfance ou éducateur (dans l'enseignement de promotion sociale).

L'Avenir, 8 novembre 2019


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.