Un accord concernant le futur tronc commun

Posté le 20/12/2018  —  Actualité précédente / suivante

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a balisé le futur tronc commun dans l'enseignement obligatoire.

Parmi les changements majeurs, citons le parcours scolaire qui ne sera plus organisé en cycles de deux ans mais par année avec des épreuves externes certificatives en fin de 6e primaire et en fin de 3e secondaire. Le tronc commun prévoit également des dispositifs de soutien et de remédiations qui prendront la forme de deux périodes d’accompagnement personnalisé inscrites dans la grille horaire.

Le passage d'une année à l'autre sera aussi modifié, l'équipe pédagogique ayant davantage de latitude. Le Conseil de classe pourra ainsi décider:

  • de maintenir un élève dans une année si le dispositif de remédiation ne lui a pas permis de surmonter ses difficultés;
  • d'attribuer le CEB a un élève qui aurait raté l'épreuve, de façon à lui permettre l'accès en 1re année commune;
  • de maintenir en primaire un élève dont les faiblesses sont trop importantes;
  • de faire doubler un élève en fin de 1re secondaire. 

Le tronc commun marque en effet la fin de l’interdiction du redoublement en 1re secondaire, qui n'est donc pas interdit mais qui ne devra intervenir qu'en dernier recours. L'objectif étant de diminuer le redoublement de 50% d'ici 2030.

Le Soir, 20 décembre 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.