Médecine – faux départ pour l’examen d’entrée

Envoyer par mail Imprimer la page
Posté le 24/11/2016  —  Actualité précédente / suivante

L’avant-projet de décret instaurant un examen d’entrée en médecine et dentisterie dès la rentrée prochaine n’a pas été approuvé par le conseil des ministres. Le dossier est mis en délibéré, dans l’attente de régler des éléments techniques. Trois éléments poseraient problème : la décentralisation annoncée de l’examen, l’absence de session au début de l’été et les conséquences pour le financement des universités concernées.

En effet, l’avant-projet propose que cet examen écrit soit organisé simultanément durant la première quinzaine de septembre dans chacune des cinq facultés de médecine de la Fédération. Tous les candidats seraient soumis à un seul et même questionnaire qui porterait sur la bonne maîtrise de matières scientifiques (maths, physique, chimie, bio), de l’anglais, mais aussi les compétences de communication, d’analyse critique et de synthèse des candidats, de même que des questions éthiques et sociales. Pour réussir cet examen d’admission, les candidats devraient obtenir au moins 10/20 dans chacune des matières évaluées. Chaque candidat ne pourrait passer l’épreuve que deux fois par période de cinq ans.

L’Avenir & Le Soir, 24 novembre 2016


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.