Les élèves veulent des cours de langue plus vivants

Posté le 28/02/2017  —  Actualité précédente / suivante

Les élèves n’ont pas été écartés du processus de création et de validation du Pacte d’excellence. Le CEF (Conseil des élèves francophones) a lu la dernière mouture de celui-ci (rendue publique le 2 décembre 2016) et vient de rendre un avis épais (d’une cinquantaine de pages) et circonstancié.

Le CEF salue l’allongement du tronc commun. Les élèves apprécient surtout l’idée d’un tronc commun plus «polytechnique » (avec davantage d’art, d’approches aux métiers, etc.). Pour les élèves, ceci « pourrait changer le regard souvent stigmatisant sur les études qualifiantes ». Une demande insistante, pressante du Conseil des élèves du secondaire : ils souhaitent des cours de langue plus vivants, plus efficients, plus participatifs. Pour eux, apprendre une langue suppose des échanges linguistiques, des voyages, des conversations en classe, des projections de films…

Les élèves soutiennent également le développement de la remédiation, à condition qu’elle ne soit plus présentée comme une sorte de punition. Le CEF suggère ainsi de créer dans chaque école un « véritable service d’aide à la scolarité ». Dans chaque établissement, donc, un conseiller aurait pour mission d’assurer un «suivi personnalisé des élèves, tant au niveau de leur orientation que de leur situation personnelle ». Enfin, les élèves revendiquent que la formation des professeurs soit plus conséquente en matière d’informatique et de nouvelles technologies.

Le Soir, 28 février 2017


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus