Le mal-être des étudiants en soins infirmiers

Posté le 15/12/2020  —  Actualité précédente / suivante

Une étude dévoile que la moitié des étudiants en soins infirmiers et sage-femme francophones risque de développer un burn-out académique .

L'étude a été menée par des professeurs en Haute Ecole et chercheurs universitaires auprès de plus de 2000 étudiants et les résultats sont interpellants puisque six étudiants sur dix ont pensé arrêter leurs études depuis le début de la pandémie. La raison principale étant son impact sur les conditions de formation et de stage mais aussi sur leur vie privée.

A l'origine de ce risque d'épuisement:

  • une charge de travail en augmentation;
  • la confrontation avec la mort pendant les stages;
  • le manque d'équipement de protection face au coronavirus;
  • la prestation d'heures supplémentaires pendant les stages;
  • le manque d'accompagnement sur le lieu de stage.

L'Avenir, 15 décembre 2020


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus