Etudes supérieures trop chères

Posté le 29/04/2019  —  Actualité précédente / suivante

La Ligue des familles et la Fédération des étudiants francophones (FEF) interpellent le monde politique sur le coût trop important des études, qui défavorise les publics les plus précarisés.

Selon le dernier Mémorandum de la FEF, le coût d'une année d'études supérieures a augmenté de 21,22% entre janvier 2001 et août 2018, pour osciller actuellement entre 8000€ et 12000€.

La solidarité familiale ne permet plus de financer les études, ce qui oblige les jeunes à se tourner vers d'autres modes de financement:

  • plus de 27000 jeunes âgés de 18 à 25 ans bénéficient du revenu d'intégration sociale, un chiffre sept fois plus élevé qu'il y a 15 ans;
  • les bourses d'études, qui n'étaient octroyées qu'à 14,4% des étudiants en 2015-2016 et qui ont diminué de 50% par rapport à l'indice des prix à la consommation depuis 1985, sans pour autant couvrir tous les frais liés aux études;
  • les jobs étudiant souvent précaires et mal rémunérés, cumulés aux études. Selon l'ONSS, en 2017, près de 110 000 jeunes avaient travaillé durant les trois quadrimestres, contre 54000 en 2012.

Divers éléments qui ont un impact négatif sur la réussite des études.

L'Avenir, 29 avril 2019


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.