Décret paysage : du changement pour les étudiants en 2022

Posté le 01/12/2021  —  Actualité précédente / suivante

Dès septembre 2022, la réforme du décret paysage entrera en application dans l’enseignement supérieur. Ce remaniement du texte doit permettre de lutter contre l’allongement des études en évitant un report indéfini des cours. 

Aujourd’hui, lorsqu’un étudiant entame des études supérieures, il peut passer dans les années suivantes sans nécessairement avoir réussi tous ses cours. Problème : il n’est pas rare que des étudiants arrivent en fin de master avec un cours de bachelier à repasser. La réforme du décret paysage a pour but de clarifier les parcours d’études en fixant des délais précis pour l’obtention des différents diplômes.

 

Un bachelier en 5 ans maximum

Le passage à l’année supérieure nécessitera la réussite de 60 crédits. Le délai pour la réussite de la première année d’étude est quant à lui fixé à 2 ans. Les étudiants disposeront de 5 années pour obtenir leur diplôme de bachelier (6 ans s’il y a eu une réorientation en cours de route.)

En première année, si l’étudiant réussi entre 45 et 59 crédits, il est autorisé à suivre des cours de l’année suivante pour autant qu’il ait les prérequis et que son programme d’étude ne dépasse pas les 60 crédits. Il reste cependant inscrit en bloc 1.

Entre 30 et 44 crédits réussis, l’étudiant reste également inscrit en bloc 1. Il devra intégrer dans son programme les crédits non-acquis et pourra, avec l’accord du jury, suivre des cours de l’année supérieure.

En dessous de 30 crédits, l’étudiant devra également intégrer dans son programme les crédits non-acquis. Des activités de remédiations viendront compléter son cursus. 

 

Un passage vers le master mieux balisé

Afin d’éviter de reporter des difficultés d’apprentissage d’années en années, le passage vers le master sera conditionné à la réussite du cycle de bachelier. Une exception est faite cependant pour l’étudiant à qui il reste maximum 15 crédits de bachelier. Celui-ci sera autorisé à suivre des cours de master s’il dispose des prérequis.

Les masters organisés en un an devront être réussis en 2 ans maximum et les masters organisés en 2 ans devront être validés en 4 ans maximum. 

 

Des moyens supplémentaires pour l’aide à la réussite

Le budget des aides à la réussite est augmenté de 6 millions d’euros et passe à 89 millions d’euros. Une attention particulière sera portée envers les étudiants qui éprouvent des difficultés à réussir les 60 premiers crédits de leur bachelier.

 

Le Soir, 1er décembre 2021 


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus