Vers une "bulle de kot" pour les étudiants?

Posté le 30/01/2021  —  Actualité précédente / suivante

Depuis plusieurs semaines, tous tirent la sonnette d'alarme: les jeunes souffrent de détresse psychologique. La ministre de l'Enseignement supérieur propose des solutions.

La routine "dodo, ordi, dodo, ordi" pèse de plus en plus lourd sur la santé psychologique des jeunes, qui sont interdits de contacts et de sorties, et qui n'ont aucune perspective d'avenir.

Pour les aider, Valérie Glatigny propose le concept de "bulle de kot". Qu'est-ce que c'est? Permettre à six jeunes d'avoir des interactions entre eux en dehors de la bulle familiale. L'idée est de permettre une vie sociale sur le campus entre six personnes, toujours identiques.

La ministre encourage également les étudiants à choisir un lieu entre le domicile et le kot, dans lequel ils resteront la majorité du temps, de façon à éviter les navettes et les risques de contamination avec d'autres tranches d'âge.

Les ministres des trois régions sont tombés d'accord sur cette mesure mais aucune date n'a encore été annoncée. Si elle se met en place, elle permettra d'envisager un retour au présentiel dans les auditoires.

Le Soir, 30 et 31 janvier 2021


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus