Une nouvelle pédagogie alternative pourrait voir le jour dans nos écoles

Envoyer par mail Imprimer la page
Posté le 15/11/2017  —  Actualité précédente / suivante

Les pédagogies nouvelles ou actives (Freinet, Decroly, Montessori...) existent depuis longtemps. Mais une nouvelle pédagogie alternative est en train de voir le jour : le mouvement "Ecolaborative".

Créé par un instituteur de Péruwelz, Guillaume Vilain, l'objectif de ce mouvement est de transformer le système scolaire traditionnel en écoles alternatives gratuites, où l'enseignant ne sera plus là pour dispenser un savoir mais pour donner du sens aux apprentissages.

Inspiré des pédagogies alternatives existantes, le mouvement Ecolaborative souhaite:

  • favoriser la collaboration et le partage de bonnes pratiques entre enfants, enseignants, parents et pouvoir organisateur;
  • privilégier l'hétérogénéité des classes, avec un regroupement des élèves de 2,5 ans à 12 ans pendant au moins 8 heures par semaine, encadrés par deux enseignants;
  • faire de la classe un lieu d'émulation et d'émancipation collective;
  • harmoniser la transition du maternel au primaire;
  • promouvoir la désynchronisation : les enfants travaillent ensemble ou individuellement en fonction de leur niveau dans une matière déterminée. Un élève pourrait donc être en 3e année en mathématique mais en 5e année en français;
  • mettre en avant la bienveillance, l'exigence, la compétence et la gestion des conflits plutôt que l'autoritarisme, la compétition et les punitions.

Les écoles reconnues par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui souhaitent passer à l'école Ecolaborative sont invitées à souscrire à un accompagnement payant de six mois pour s'approprier la méthode.

Le Soir, 15 novembre 2017


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.