Une année préparatoire pour les étudiants réfugiés

Posté le 19/09/2017  —  Actualité précédente / suivante

Depuis 2016, les universités francophones proposent des mesures d'accompagnement pour les migrants. Mais l'UCL a décidé de passer à un niveau supérieur en proposant une année préparatoire pour les réfugiés et demandeurs d'asile qui souhaitent entamer des études universitaires en Belgique.

Les conditions d'admission sont les suivantes:

  • avoir un projet précis de cursus à entamer suite à cette année préparatoire;
  • avoir une maîtrise minimale du français (niveau A2);
  • bénéficier du statut de demandeur d'asile, de réfugié ou de protection subsidiaire;
  • avoir une formation équivalente à des études secondaires. Dans le cas où le candidat ne peut fournir son diplôme, l'université peut organiser des tests et interviews pour juger du niveau de l'étudiant.

Le programme comprend une vingtaine d'heures de cours par semaine, réparties comme suit:

  • 10 heures d'apprentissage du français universitaire;
  • 2 à 6 heures de cours en lien avec les études que les réfugiés souhaitent entreprendre par la suite;
  • quelques heures d'accompagnement aux démarches administratives.

Le coût de cette année préparatoire est entièrement pris en charge par l'UCL, qui prévoit une vingtaine de places pour l'année académique 2017/2018. Si le succès est au rendez-vous de cette première expérience, l'UCL envisage d'ouvrir cette année préparatoire à davantage de candidats.

L'Avenir, 19 septembre 2017


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.