L'examen d'entrée en médecine trop sélectif?

Envoyer par mail Imprimer la page
Posté le 17/05/2018  —  Actualité précédente / suivante

Depuis septembre dernier, l'inscription en première année de médecine est soumise à un examen d'entrée. Bilan de cette mesure et perspectives à long terme.

Rappel des chiffres:

  • 3 500 jeunes s'étaient inscrits pour passer l'examen d'entrée
  • 647 ont acquis le droit de s'inscrire dans les études de médecine
  • mais seuls 572 se sont réellement inscrits en médecine
  • parmi eux, 527 se sont inscris à la session d'examen de janvier
  • et une centaine d'entre eux ont une moyenne inférieure à 8/20.

En conséquence, si on prend en compte les absents et les probables échecs en fin d'année académique, le quota francophone de 607 diplômés en 2023 ne sera pas atteint. L'examen d'entrée serait-il trop sélectif?

Par contre, des effets positifs se font également ressentir suite à cet examen d'entrée puisque les universités constatent généralement que les étudiants sont plus motivés et que taux de réussite général est sensiblement plus élevé que les années précédentes.

Le Soir, 17 mai 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.