Les retards d’apprentissage auront aussi un impact économique pour la société

Posté le 08/06/2022  —  Actualité précédente / suivante

Le Bureau fédéral du Plan alerte quant à l’impact économique du retard d’apprentissage dû à la crise sanitaire. Ainsi, une baisse du niveau scolaire aura un coût économique visible (diminution des revenus individuels et du produit intérieur brut – PIB) dans quelques années, quand les élèves de cette génération entreront sur le marché du travail. Il sera d’autant plus conséquent en l’absence de rattrapage.

En communauté flamande, les chiffres démontrent un retard d’apprentissage pour environ un élève sur deux. Ce retard est considéré comme important pour 25 % des élèves du primaire et 20 % des élèves du secondaire.

En Fédération Wallonie-Bruxelles, les chiffres ne sont pas disponibles. Cependant, selon la ministre Caroline Désir, les résultats des épreuves certificatives externes de 2021 (CEB, CE1D et CESS) restent semblables aux années précédentes malgré la pandémie. Les résultats 2022 devront néanmoins être étudiés pour analyser l’impact de la crise dans la durée.

L’Avenir, 8 juin 2022


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus