Le projet Erasmus+ Virtual Exchange est en test

Posté le 16/11/2019  —  Actualité précédente / suivante

A travers le projet Erasmus+ Virtual Exchange, la Commission européenne veut investir dans les systèmes de communication numériques pour mettre les jeunes en relation.

L'idée est d'organiser des échanges en ligne et en temps réel entre des jeunes issus de pays de l'Union européenne mais aussi plus éloignés comme la Serbie, la Libye, la Syrie, le Liban ou la Palestine. L'Union européenne veut ainsi changer les habitudes des jeunes adultes en les invitant à utiliser le numérique pour s'ouvrir aux autres, à d'autres univers, à des habitudes méconnues et des expériences inhabituelles.

Avec ce programme, la Commission européenne entend atteindre deux objectifs:

  • rassembler des jeunes profils qui viennent de zones du monde et de cultures différentes pour une meilleure compréhension mutuelle;
  • encourager le développement de compétences telles que l'écoute, la communication, l’altruisme et l'empathie.

44 pays participent actuellement au projet, à travers des partenariats avec des Hautes Ecoles, Universités et organisations. Les jeunes se réunissent en ligne de manière régulière, pour deux heures, en groupe de 8 à 12 participants, dans un programme de 3 à 10 semaines, pour dialoguer avec d'autres jeunes qui vivent dans une autre partie du monde et partager leurs expériences sur des thématiques variées (migration, environnement, question du genre, etc.). Ces échanges sont encadrés par des facilitateur et des éducateurs.

Actuellement, Erasmus+ Virtual Exchange en est à sa version pilote et comptera 16 000 participants d'ici la fin de l'année.

Références, 16 novembre 2019


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.