Le décret Paysage provoque un allongement de la durée des études supérieures

Posté le 20/11/2019  —  Actualité précédente / suivante

Le décret Paysage a été implémenté dans l'enseignement supérieur à l'occasion de la rentrée académique 2014-2015. Bilan de ses conséquences sur la durée des études.

Deux constats peuvent être faits:

1. La réussite partielle est en hausse, au terme de la première année d'études. En effet, avant la mise en place du décret Paysage, environ 7% des étudiants validaient entre 48 et 59 crédits alors qu'ils sont maintenant environ 18% en réussite partielle (entre 45 et 59 crédits) à la fin de la première année.

2. La réussite complète (60 crédits sur 60) est en nette baisse, passant de 38 % en septembre 2015, à 22% en 2018.

On constate que les étudiants ont tendance à étaler leur parcours, ce qui contribue à allonger la durée des parcours d'étude. Pour preuve: en Haute Ecole, ils ne sont que 21% à obtenir le bachelier professionnalisant en trois ans. Un constat identique se pose à l'Université, où seuls 23 % des étudiants réussissent la totalité de leurs crédits de bachelier de transition dans les temps. Parmi les cours que les étudiants reportent d'années en années, de nombreux cours de base, des matières structurantes parfois plus éloignées de la discipline dans laquelle les étudiants sont inscrits.

Le Soir, 20 novembre 2019


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.