La réforme de la formation initiale des enseignants en discussion

Posté le 19/05/2021  —  Actualité précédente / suivante

L'avant-projet de décret portant sur la réforme de la formation initiale des enseignants a été adopté par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles le 30 avril 2021. Mais plusieurs formations syndicales exigent son retrait pur et simple.

A l'origine des frictions, on retrouve la question du master, initialement prévu en 5 ans, il a été ramené à 4 ans; la dernière année étant essentiellement consacrée aux stages.

Mais la nouveauté, c'est qu'en 4e année, 20 crédits de formation pratique pourront être réalisés "dans le cadre d'une charge professionnelle rémunérée", ce qui signifie que l'étudiant pourra commencer à exercer sa profession dès sa dernière année d'études. Selon la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Glatigny, l'objectif est bien d'accompagner les étudiants à entrer dans le métier tout en luttant contre la pénurie d'enseignants.

C'est justement ce dernier point qui pose question aux syndicats, qui estiment que l'on tente ainsi de régler la problématique de la pénurie à peu de frais. Cela d'autant que la question d'une éventuelle revalorisation barémique est toujours sur la table des négociations.

A noter qu'aux dernières nouvelles, la réforme de la formation initiale des enseignants devrait entrer en vigueur en septembre 2022.

L'Avenir, 19 mai 2021


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus