3e secondaire : un élève sur cinq redouble

Posté le 05/07/2019  —  Actualité précédente / suivante

20% des élèves échouent au terme de la 3e année du secondaire.

En effet, toutes sections confondues, le taux d'échec en 3e année secondaire est de 20% (15% dans le général) et reste stable d'année en année.

Un taux de redoublement important, qui peut s'expliquer par :

  • les compétences à acquérir en 3e secondaire sont plus exigeantes, en lien avec les matières qui se complexifient et se spécialisent; 
  • le choix d'option ou d'orientation n’est pas toujours réfléchi, l'élève n'étant pas suffisamment informé de ce qui l'attend;
  • le manque d'investissement des élèves dans leur scolarité, fréquent à cet âge.

On estime pourtant que 90% des élèves n'auraient pas dû doubler et que 50% d’entre eux rencontreront un nouvel échec sévère dans les années qui suivent. Le système n'est donc pas efficace mais il est aussi profondément inégalitaire puisque les élèves qui s'en sortent le mieux sont ceux qui sont aidés par leur famille en dehors de l'école. 

L'Avenir, 5 juillet 2019


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.