Centres de compétence

En Wallonie, les Centres de compétence, pôles de formation, de veille et de sensibilisation, s’inscrivent dans une logique de développement des compétences, pour répondre à des besoins exprimés par les entreprises et les travailleurs.

Conçus selon une approche ouverte et multifonctionnelle, ces centres "nouvelle génération" sont des lieux de formation modernes, mais aussi des espaces dédicacés à la connaissance, au savoir-faire et surtout au génie innovant.

Ils sont désormais les vecteurs d'une nouvelle culture technologique pour les travailleurs, les demandeurs d'emploi, les étudiants, les enseignants, les chefs et cadres d'entreprise qui, y faisant fructifier leurs compétences, garantiront la prospérité collective et individuelle.

Le Réseau des Centres de compétence veille à une harmonie et une cohérence des actions des 25 centres. Il veille à garantir une ligne d'actions communes, l'échange de ressources et de bonnes pratiques afin de développer des synergies entre les centres. Ces synergies se développent sur des axes aussi importants que la veille sur les métiers, la formation à distance, la sensibilisation et l'information ou encore l'ouverture des centres à l'enseignement.

Les Centres de compétence doivent remplir un certain nombre de missions afin d'obtenir, entre autres, le label "Centre de compétence". Parmi ces missions, 5 d'entre elles sont spécifiques :

La formation

Modulaires et orientés vers les tâches professionnelles, les produits de formation des Centres de compétence sont conçus pour être adaptés à une demande de plus en plus individualisée et proche des besoins des entreprises tout en respectant au mieux les besoins et attentes des différents publics qui fréquentent les centres : demandeurs d'emploi, travailleurs, étudiants et enseignants.

La formation professionnelle constitue la mission principale des Centres de compétence : elle prépare efficacement aux métiers liés aux divers secteurs d'activité que couvrent les Centres de compétence. La formation s'adresse :

  • aux demandeurs d'emploi
  • aux apprentis
  • aux travailleurs occupés (y compris les cadres et chef d'entreprises)
  • aux professeurs, dans le cadre de leur formation continuée
  • aux étudiants des classes terminales de l’Enseignement technique et professionnel, dans le but de faciliter la transition vers l'emploi

Lorsque cela se justifie, les Centres pourront participer au développement d'outils pédagogiques adaptés à des demandes particulières.

L’accès à une partie de l’offre de formation via la formation à distance fait partie du "package" de formations proposées par les Centres de compétence.

L'enseignement

Dans le cadre de la valorisation des métiers techniques et pour faire bénéficier le monde de l'enseignement (élèves, professeurs ou formateurs) du matériel de pointe présent dans les Centres de compétence, la collaboration avec l'enseignement est devenue une mission primordiale des Centres de compétence.

En matière d'enseignement, l’accord de coopération conclu entre la Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles prévoit l’accès gratuit aux Centres de compétence pour :

  • les enseignants et élèves du 3ème degré de l’enseignement qualifiant ordinaire de plein exercice ou en alternance
  • les enseignants et élèves de l’enseignement de promotion sociale et de l’enseignement supérieur non universitaire
  • les enseignants et élèves du spécialisé de forme 3 et 4
  • les formateurs de l’IFAPME et de l’AVIQ et les enseignants dans le cadre du projet Cyberclasses

Les Centres de compétence mettent donc leurs ressources humaines et leurs équipements à la disposition de l’enseignement secondaire technique et professionnel prioritairement. Cette action, largement soutenue par la Wallonie, la Fédération Wallonie-Bruxelles et les organisations sectorielles, vise principalement à valoriser les métiers techniques. L’accès des professeurs et des élèves à tel ou tel Centre de compétence leur permettra de renforcer leur approche des technologies de pointe et leur faire découvrir les métiers liés aux activités du secteur. Le public issu de la Région bruxelloise n'est pas concerné par cet accord conclu entre la Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La Fédération Wallonie-Bruxelles a mis en place une structure permanente composée de quatre chargés de mission à temps plein, mis à disposition des Centres de compétence afin de jouer un rôle d’interface entre l’enseignement et les Centres de compétence. Le but est d’amplifier l’accueil des élèves et des professeurs de l’enseignement technique et professionnel ainsi que des étudiants et enseignants de l’enseignement de promotion sociale.

Les chargés de mission ainsi mis à disposition devront dans le cadre de leur mission :

  • favoriser la coopération entre les établissements d’enseignement qualifiant et de promotion sociale (tous réseaux confondus) d’une part, et les Centres de compétence de la Wallonie d’autre part
  • assurer une information auprès des établissements sur les possibilités de formation, pour les élèves et les enseignants, qui existent au sein des Centres de compétence et de référence
  • accompagner les établissements dans les démarches administratives nécessaires à l’envoi d’élèves et d’enseignants en formation dans les Centres de compétence et de référence (conventions bilatérales entre les écoles et les Centres de compétence et de référence, modalités de remboursement des frais de déplacement, etc.)
  • encourager et aider les écoles à intégrer l’offre de formation des Centres de compétence dans leur programme scolaire
  • établir les rapports d’activité et une évaluation de l’action à l’attention de la Commission de suivi visée par l’Accord de coopération, conclu entre la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Wallonie, relatif à l’équipement mis à disposition dans le cadre de la revalorisation de l’enseignement qualifiant
  • assurer les synergies entre ce dispositif et celui mis en place dans le cadre des Centres de Technologies Avancés (CTA)

Ces personnes ont chacune en charge 6 à 7 Centres de compétence et devront établir, en collaboration avec les responsables des Centres de compétence, un plan d’actions permettant de faire progresser le volume d’heures de formation du Centre au profit des élèves et enseignants.

L’objectif étant d’atteindre le volume global de 1 million d’heures de formation réalisées dans les Centres de compétence au profit d’élèves et professeurs de l’enseignement qualifiant du 3ème degré, de l’enseignement de promotion sociale ainsi que de l’enseignement supérieur non universitaire.

L'information

Les Centres de compétence ont également un rôle d'information et de sensibilisation afin d'encourager et stimuler la connaissance ainsi que les échanges dans les différents secteurs d'activité. Au-delà de la formation et des contacts avec le secteur et les professionnels, les Centres de compétence sont également actifs dans le domaine de l'information :

  • par la participation à des salons professionnels
  • par la participation à des événements
  • par l'organisation de séminaires, de road shows, de portes ouvertes, de tables rondes, d'ateliers de sensibilisation, etc. dans les infrastructures des centres
  • par l'organisation de séances d'information à destination des futurs stagiaires afin de leur expliquer la teneur des formations

La veille

Toujours en alerte, les Centres de compétence restent à la pointe du progrès dans leur domaine d’activité. La veille leur permet de rester sensible aux évolutions constantes relatives aux métiers, emplois et besoins de formation. Les centres adaptent ainsi en permanence leur offre. L’objet de la veille porte sur l’évolution des métiers et des qualifications : transformation, apparition ou disparition. Il est donc nécessaire que chaque Centre de compétence dresse un inventaire des métiers et/ou qualifications relevant de son secteur d’activités.

Les premiers bénéficiaires de cette veille sur l’évolution des métiers et des qualifications sont tous les acteurs de la formation continue en Wallonie, en ce compris les Centres de compétence eux-mêmes et les instances politiques compétentes qui, sur cette base, pourront prendre les décisions adéquates quant aux secteurs. Mais les principaux bénéficiaires restent tant les particuliers que les entreprises puisque la veille vise, in-fine, une meilleure adéquation entre l’offre et la demande d’emploi.

Les Centres de compétence réalisent donc deux rapports de synthèse par an présentant une analyse des évolutions détectées (transformation, apparition, disparition) par rapport aux métiers et qualifications qui les concernent. Cette analyse sera complétée par toutes recommandations jugées utiles en termes d’action(s) à mettre en place pour améliorer l’adéquation entre les besoins des entreprises et les qualifications des particuliers.

Liste des centres

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.