Siep Logo

Conseiller·ère en prévention - niveau I

Type d'organisme proposant la formation : Haute Ecole - Formation continue ou Université - Formation Continue
Type de formation : Formation professionnelle
Durée : Formation longue
Horaire : NC

Cette formation se termine par une évaluation qui comporte :
- un test sur la connaissance et la compréhension de la matière
- la rédaction et la défense d’un travail de fin d’étude devant un jury multidisciplinaire.

Informations utiles

La formation complémentaire de niveau I se compose d’un module multidisciplinaire de base (120 heures) et d’un module de spécialisation de niveau I (280 heures).
L’organisation et l’encadrement de la formation complémentaire de niveau I sont de niveau universitaire.

Prérequis & conditions d'inscription

Etre porteur d’un bachelier professionnalisant ou de transition de l’enseignement supérieur.
Les candidats qui ont réussis le module de spécialisation niveau II et qui ont une expérience pratique d’au moins cinq ans en service interne ou externe, peuvent aussi être admis au module de spécialisation de niveau I.

Exemple de grille-horaire

Module multidisciplinaire de base

Introduction :

  • Préventions primaires, secondaires et tertiaires
  • Interventions de première, deuxième et troisième ligne
  • Méthodes de dépistage, analyse, diagnostic, etc.
  • Connaissances relatives à la multidisciplinarité – interdisciplinarité
  • Cadre légal général relatif au bien-être au travail

Principes de base :

  • Sociologie du travail, des relations industrielles, de l’organisation du travail, de l’employability, des cultures organisationnelles et de communication
  • Anatomie, physiologie et psychologie humaine
  • Aspects juridiques dans le cadre du bien-être au travail
  • Aspects économiques dans le cadre du bien-être au travail
  • Missions, responsabilités, statut, déontologie des différents acteurs dans le domaine de la prévention : employeur, ligne hiérarchique, travailleurs, conseillers en prévention
  • Autres aspects qui ont une influence sur le bien-être des travailleurs (environnement…)

Dépistage des risques :

  • Approche globale et participative du système de travail
  • Techniques d’analyse des risques et épidémiologie
  • Analyse du travail et études des conditions de travail
  • Accident du travail et des maladies professionnelles
  • Recueil de données (plaintes, absentéisme, stress, violence…) et du traitement des données (statistiques, épidémiologie)

Introduction aux principes d’analyse et de prévention des disciplines spécifiques :

  • Hygiène au travail
  • Médecine du travail
  • Risques de l’environnement
  • Agents chimiques, biologiques et physiques : contraintes, confort, EPI…
  • Charge physique et activités mentales
  • Aménagement des postes de travail, de l’anthropométrie et de l’ergonomie
  • Risques psychosociaux et stress professionnel
  • Équipements de travail
  • Prévention des incendies et des risques électriques

Gestion de la politique de prévention :

  • Structures dans la politique du bien-être : services interne et externe, Comité, SECT
  • Système dynamique de gestion des risques, du plan global de prévention, du plan d’action annuel…
  • Formation et information des travailleurs et de la ligne hiérarchique
  • Organisation des premiers secours aux victimes d’un accident ou d’un malaise et des mesures à prendre en cas de danger grave et immédiat
  • Coordination des activités de prévetion
  • Techniques de communication, de consultation, de concertation, d’animation et de motivation
  • Techniques de réunions et de rapport
  • Possibilités de collaboration avec les organisations et les institutions : services d’inspection, consultants, assurances accidents de travail, institutions scientifiques, organisations des travailleurs et des employeurs…

Module de spécialisation de niveau I

Connaissances requises :

  • Aspects d’hygiène, d’ergonomie et de psychosociologie du travail
  • Stratégies d’évaluation et de gestion des risques
  • Règlements, législations et normes de sécurité applicables
  • Aspects logistiques de la politique du bien-être : gestion du service de prévention, achats, mise en service…
  • Stratégies de formation, d’information et de communication
  • Systèmes de gestion de la sécurité et de la santé, connaissance de base de la gestion de la qualité
  • Politiques internationales et européennes relatives au bien-être

Domaines spécifiques :

  • Techniques spécifiques pour l’analyse des risques
  • Risques mécaniques, de la directive machine, des nouvelles technologies
  • Risques électriques
  • Agents chimiques (stockage, transport, manipulation, étiquetage, rejets)
  • Agents physiques (bruit, vibrations, chaleur/froid)
  • Risques majeurs, plans d’urgence
  • Sécurité dans l’industrie des procédés
  • Prévention d’incendie, du danger d’explosion
  • Sécurité dans la construction, chantiers temporaires et mobiles
  • Sécurité des bâtiments

Compétences générales développées lors de la formation

  • Capacité à collaborer en équipe à une approche commune interdisciplinaire et cohérente de la gestion des risques de sécurité, santé et bien-être
  • Capacité à diriger, communiquer, entraîner, négocier et persuader
  • Capacité à réunir et assimiler scientifiquement des informations
  • Capacité à former d’autres personnes, indépendamment de leur niveau, à intégrer leur propre bien-être
  • Capacité à appliquer les connaissances et compétences acquises dans des situations pratiques
  • Capacité à identifier les dangers et les facteurs de risques visés par l’article 5 de la loi, qui peuvent être présents dans les entreprises du groupe A, à analyser et évaluer les risques et à proposer les mesures nécessaires pour les éliminer ou les réduire au maximum
  • Capacité à enquêter sur et à analyser les causes des accidents du travail pour définir les lignes principales de la politique de prévention et proposer un système dynamique de gestion des risques adéquat et efficace
  • Capacité à suivre l’évolution du niveau de sécurité des installations tout au long de leur usage depuis l’analyse initiale et, par conséquent être à même d’effectuer l’analyse de toute installation existante selon la même démarche
  • Capacité à intégrer les aspects de bien-être au travail dans des systèmes de management de la qualité et d’autres systèmes de management de l’entreprise
  • Capacité à proposer et à organiser une gestion administrative et technique de la politique du bien-être, et en particulier en rapport avec le Comité

Diplômes délivrés

  • Certificat de réussite

Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations.

Liste des écoles organisant la formation

Pour obtenir la liste des établissements qui organisent cette formation, cliquer ici.

Vous pouvez également contacter le centre Siep proche de chez vous.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.