Lexique

Activités au choix

Elles désignent généralement des disciplines autres que celles prévues dans la formation commune mais peuvent également concerner l’éducation scientifique et les activités sportives. Elles peuvent être remplacées en tout ou en partie par un programme spécifique destiné à permettre aux élèves d’atteindre le niveau d’études requis.

Activités complémentaires

En 1ère et 2e années communes, ces activités sont consacrées au soutien des compétences visées par la formation commune, par des approches diversifiées. Elles permettent aussi de faciliter le développement personnel et social des élèves ainsi que d’accroitre leur motivation, notamment en soutenant les démarches d’orientation scolaire. Elles sont organisées dans tous les établissements à raison de 2 à 4 périodes hebdomadaires obligatoires. Elles ne constituent en aucun cas un prérequis à l’admission dans une orientation d’étude aux deuxième et troisième degrés de l’enseignement secondaire. Sept domaines ont été définis pour ces activités complémentaires : 

  • domaine du français ;
  • domaine de la langue moderne (la même que celle choisie dans la formation commune) ;
  • domaine des sciences et des mathématiques ;
  • domaine des sciences humaines ;
  • domaine des activités artistiques ;
  • domaine des activités techniques ;
  • domaine des activités physiques.

Activités de renforcement

Ces matières complètent les cours de la formation commune ou d’une option de base groupée pour les élèves désirant recevoir une formation approfondie dans un domaine précis. Elles sont souvent imposées par les écoles pour les élèves des options groupées.

Activités spécifiques de soutien

Les élèves qui rencontrent des difficultés dans l’acquisition de compétences requises peuvent se voir proposer des activités spécifiques de soutien, de remise à niveau, de restructuration des acquis au lieu de certaines autres activités au choix.

Centres PMS

Les centres  Psycho-Médico-Sociaux (PMS) sont des lieux d’accueil, d’écoute et de dialogue destinés aux élèves et à leurs familles dès l'entrée dans l'enseignement maternel et jusqu'à la fin de l'enseignement secondaire. Les services des centres PMS sont gratuits. Leurs équipes pluridisciplinaires se composent de psychologues, d’assistants sociaux,  d’infirmiers et de médecins qui offrent un suivi psychologique, médical et social aux élèves. Tous sont soumis au secret professionnel. Différentes questions peuvent y être abordées : orientation scolaire et professionnelle, difficultés d’apprentissage, problèmes de santé, questions familiales et sociales, décrochage scolaire, racket … Si le centre ne peut répondre à la demande, il oriente la personne vers un service compétent. Chaque école collabore avec un centre PMS. Le centre participe au Conseil de classe. Son avis est consultatif : les familles sont libres de le suivre ou non. Lors de la 1ère inscription dans un établissement scolaire, les parents ou ceux qui exercent l’autorité parentale ont également le droit de refuser la guidance du centre PMS de l’école.

Conseil de classe

Ce Conseil rassemble l’ensemble des membres du personnel directeur et enseignant en charge de former un groupe déterminé d’élèves dont il évalue la formation et prononce le passage dans l’année supérieure.

Conseil de guidance

Cet organe est complémentaire au Conseil de classe. Présidé par le chef d’établissement, il se compose des membres du Conseil de classe de la classe concernée et d’au moins un représentant de toutes les autres classes du degré. Un membre du centre psycho-médico-social (CPMS) peut aussi en faire partie. Il examine la situation de tout élève pour lequel le Conseil de classe estime qu’il rencontre des difficultés d’apprentissage. Il doit se réunir au moins trois fois par an.

Conseil d’admission

Ce Conseil réunit des membres du personnel directeur et enseignant qui sont chargés par le chef d’établissement d’apprécier les possibilités d’admission des élèves dans une forme d’enseignement, dans une section et dans une orientation d’études.

Les Conseils de classe et d’admission fondent leurs appréciations sur les informations qu’il est possible de recueillir sur l’élève. Selon les cas, ces informations peuvent concerner les études antérieures, les résultats d’épreuves organisées par des professeurs, les éléments du dossier scolaire ou communiqués par le centre psycho-médico-social ou issus d’entretiens éventuels avec l’élève et les parents.

Centres de technologies avancées - CTA

Les centres de technologies avancées sont de nouvelles infrastructures mettant des équipements pédagogiques de pointe à disposition d’apprenants de divers horizons en vue de développer et d’améliorer des formations techniques qualifiantes. Les publics accueillis en CTA sont les suivants :

  • les élèves et enseignants des établissements de l’enseignement technologique de transition, technique de  qualification et professionnel du 3e degré quel que soit le réseau d’enseignement
  • les élèves et enseignants de l’enseignement de promotion sociale
  • les étudiants et enseignants de l’enseignement supérieur non universitaire
  • les apprenants et formateurs de l’IFAPME, de l’AWIPH et du SFPME
  • les demandeurs d’emploi
  • les travailleurs

Ces centres sont implantés dans des établissements d’enseignement secondaire. Les équipements mis à disposition sont performants, adaptés aux besoins du terrain et en phase avec la réalité du monde du travail. Des outils pédagogiques spécifiques y sont également disponibles. Les CTA complètent les réseaux des centres de compétence en région wallonne et des centres de référence professionnelle en région bruxelloise, tant au niveau géographique que sectoriel. Tous les CTA du réseau de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont labellisés. Leur développement est cofinancé par la Fédération Wallonie-Bruxelles et l’union européenne.

En savoir plus ?

Fédération Wallonie-Bruxelles

Direction générale de l’enseignement obligatoire

Service général de l’enseignement secondaire et des CPMS

Direction Relations Ecoles - Monde du travail

Service CTA - Cadastre - Fonds d’équipement

Rue Adolphe Lavallée 1 - 1080 Molenbeek-Saint-Jean

02/690 84 71 - remt.cta@cfwb.be

www.enseignement.be

Fédération Wallonie-Bruxelles

Appellation de la Communauté française depuis 2011.

Formation commune

Ces matières obligatoires sont suivies par tous les élèves appartenant soit à une même forme ou section d’enseignement, soit à plusieurs formes ou sections d’enseignement.

Formation complémentaire

Ces matières ne font pas partie des options de base prévues pour assurer une formation globale équilibrée. La formation y est moins poussée, il s’agit même parfois d’une simple information sur les principes essentiels. Elle permet de répondre à des besoins de renforcement et d’adaptation et/ou de rencontrer des motivations personnelles.

Formation optionnelle obligatoire

Pour ces matières obligatoires (mathématiques, sciences, latin, grec, éducation physique…), l’élève a le choix entre deux ou trois niveaux déterminés par le nombre de périodes de cours par semaine (fort, moyen, faible).

Options de base

Ces options représentent le choix principal de l’élève puisqu’elles déterminent l’orientation des études. Il s’agit de matières faisant l’objet d’une spécialisation progressive et étudiées de façon approfondie en vue d’assurer une formation relativement poussée. Les options de base comportent des options simples (une seule branche dans l’enseignement général qui est toujours de transition) et des options groupées (ensemble de cours en étroite connexion dans l’enseignement technique, artistique et professionnel). L’orientation des études est déterminée par les options de base (ou par les formations à dominantes intégrées).

Remédiation

Les élèves peuvent se voir proposer deux périodes supplémentaires de remédiation. Ces heures sont consacrées à l’apprentissage des méthodes de travail, au suivi des recommandations du Conseil de classe et à la remédiation axée surtout sur les acquisitions de savoirs et de savoir-faire (révision de matières non comprises). Un élève peut, suivant les circonstances, être amené à suivre temporairement la dite activité pendant plus de deux périodes hebdomadaires.

Réorientation

Activités ayant pour but d’aider les jeunes qui changent d’orientation à compléter les bases, les pré-requis de leur nouvelle formation optionnelle.

 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.