Stages et conventions simplifiés, de nouvelles obligations à l’IFAPME

Posté le 22/11/2022  —  Actualité précédente / suivante

Dans le but d’aller vers plus de cohérence pour les stagiaires comme pour les entreprises, plusieurs simplifications et obligations ont été mises en place au sein des formations en alternance de l’IFAPME. 

A partir du 1er janvier 2023, l’IFAPME donnera l’opportunité de :

  • Réaliser une partie ou l’entièreté de son stage à l’étranger;
  • Effectuer la totalité de la formation en alternance directement en entreprise (théorie et pratique) pour des professions artisanales, par exemple;
  • Réaliser la formation plus rapidement en permettant aux stagiaires de commencer les cours avant même d’avoir trouvé l’entreprise mais aussi, de commencer le stage professionnel jusqu’à 6 mois avant le début des cours

Par ailleurs, les entreprises auront l’obligation de suivre des séances formatives, d’accompagner le stagiaire à tout moment de sa formation et de participer aux évaluations pratiques. L’allocation de stage sera également revue afin de s’aligner au changement du Revenu Mensuel Moyen Minimum Garanti. A ce niveau, les entreprises recevront deux incitants financiers de 750 euros

En ce qui concerne les stagiaires, ceux-ci seront maintenant dans l’obligation de réaliser un stage non-rémunéré en entreprise d’une durée plus courte afin de se faire une première idée du métier. Ce stage de découverte était déjà présent mais sera dorénavant obligatoire. Pour rappel, ce stage est accessible à partir de 15 ans, peu importe le moment de l’année et dure 5 jours maximum. 

Plus d’informations sur le site de l'IFAPME.

IFAPME, 22 novembre 2022 


Publier un commentaire

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus