Formation des enseignants: la maîtrise du français au cœur des débats

Posté le 22/02/2020  —  Actualité précédente / suivante

La maîtrise du français est essentielle dans la formation des futurs enseignants. Or, avec seulement 50 % de réussite en fin de première année de bachelier, cette maîtrise est clairement insuffisante. Des débats sont donc en cours pour mieux former les futurs professeurs et mettre en place des conditions d'évaluation qui satisfont toutes les parties. 

En l'état, le décret réformant les cursus pédagogiques impose aux étudiants de passer et de réussir un test de maîtrise du français au début de leur cursus. En cas d'échec, leur programme de cours sera alourdi de 5 crédits supplémentaires destinés à résorber leur retard. Mais des voix s'élèvent, estimant que ce processus réduira les possibilités de réorientation de l'étudiant et pourrait avoir un impact négatif sur le nombre d’inscriptions dans les cursus pédagogiques, ce qui n'est pas souhaitable dans un contexte de pénurie.

L'Ares a donc été mandatée par le gouvernement pour trouver une autre formule permettant d'évaluer la maîtrise de la langue française. Le scénario mit sur la table par l'Ares se déroule en trois étapes:

1. durant le premier quadrimestre, l’étudiant passe un test de niveau léger pour mesurer sa maîtrise de la langue;

2. au cours du deuxième quadrimestre, tous les étudiants suivent une formation à la maîtrise approfondie de la langue française. Cours qui est inclus dans leur programme de base, sans surplus de crédits;

3. en fin de première année, tous les étudiants passent un test certificatif pour vérifier qu'ils atteignent bien le niveau attendu, soit le niveau C1.

Selon cette proposition, si l'étudiant échoue à ce dernier test, il ne pourra accéder au second bloc d'études, même s'il a réussi tous les autres cours. Choix qui ne plait pas du tout, notamment à la Fédération des étudiants francophones qui propose que le cours de français soit une unité d’enseignement comme les autres et évaluée comme telle.

Le Soir, 22 & 23 février 2020


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.