Examens dans le supérieur: les étudiants dans le flou

Posté le 23/04/2020  —  Actualité précédente / suivante

Les étudiants du supérieur vivent une situation particulièrement compliquée en ce moment, entre les cours à distance, les stages annulés, les examens qui approchent et les nombreuses incertitudes.

La Fédération des étudiants francophones (FEF) pointe de nombreux problèmes dans l'organisation des cours à distance: les supports sont très différents d'un cours à l'autre, certains étudiants sont surchargés de travail tandis que d'autres n'ont aucune nouvelle de leur enseignant, etc. Les conditions de travail à domicile posent de sérieux problèmes comme en témoigne l'étude menée par le Conseil étudiant de la Haute Ecole Galilée (CEHEG) qui montre que 35% des étudiants ne disposent pas d'un lieu calme pour étudier et qu'un étudiant sur quatre ne bénéficie pas d'une bonne connexion internet.

Et la plupart des établissements parlent maintenant d'effectuer une session d'examens à distance, alors même que la moitié des étudiants en médecine sondés par le CIUM (Comité interuniersitaire des étudiants en médecine) estime que leur environnement de vie n'est pas adapté à des examens à distance.

La question des examens est donc au cœur des discussions actuelles. L'Union syndicale étudiante (USE) demande l'annulation complète des examens à distance dans l'enseignement supérieur et l'octroi d'une note administrative de réussite pour tous les cours du quadrimestre. L'USE estime en effet que les examens ne peuvent porter sur la matière non vue avec le professeur. Le CEHEG, de son côté, plaide pour le remplacement des examens à distance par des travaux.

L'enjeu est important pour les étudiants car un échec peut mettre en péril la finançabilité des étudiants et les empêcher de poursuivre leur cursus. C'est pourquoi l'USE demande également que les éventuels échecs n'aient aucun impact négatif sur la finançabilité.

Pour l'instant, les responsables académiques mettent au point leur stratégie tandis que les étudiants attendent le 27 avril prochain, date à laquelle ils sauront quelle matière sera évaluée pendant les examens et selon quelles modalités. Les étudiants qui rencontreraient des problèmes matériels auront trois jours pour se manifester auprès de leur établissement, qui devra trouver une solution, par exemple en mettant les salles informatiques à disposition.

Le Soir, 23 avril 2020 et L'Avenir, 24 avril 2020.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.