De plus en plus de filles dans l'enseignement supérieur

Posté le 16/09/2019  —  Actualité précédente / suivante

Les filles sont majoritaires dans l'enseignement supérieur mais sous-représentées dans les branches scientifiques.

Selon les derniers chiffres disponibles (année académique 2016-2017), sur les 228 000 étudiants inscrits dans l'enseignement supérieur, 55% sont des filles.

L'année académique 1990-1991 a été la dernière à voir le nombre de garçons dépasser celui des filles dans l’enseignement supérieur. Le basculement s'est mis en place dès 1993-1994 où le nombre de filles a dépassé pour la première fois le nombre de garçons. Et, depuis, l'écart n'a cessé de se creuser.

Dans le supérieur de type court

  • les filles sont plus nombreuses dans les études de type court (61,3%)
  • et largement majoritaires dans les branches sociales (73,2%), pédagogiques (69,2%) et paramédicales (82,7%)
  • tandis que les garçons restent majoritaires dans les domaines techniques (83,7%) ainsi qu'en agronomie (58,7%).

Dans le supérieur de type long

Les garçons restent largement majoritaires dans les études d'économie (52,9%), les études en kinésithérapie (52,2%) et celles d'ingénieur industriel (90,57%).

En médecine

Les étudiantes sont chaque année plus nombreuses, représentant 61% des étudiants en 2016-2017, soit un bond de 105% en 11 ans.

De manière générale, les filles sont plus diplômées que les garçons et ont tendance à se spécialiser davantage (61%).

L'Avenir, 16 septembre 2019


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.