De plus en plus de filles dans l'enseignement supérieur

Posté le 16/09/2019  —  Actualité précédente / suivante

Les filles sont majoritaires dans l'enseignement supérieur mais sous-représentées dans les branches scientifiques.

Selon les derniers chiffres disponibles (année académique 2016-2017), sur les 228 000 étudiants inscrits dans l'enseignement supérieur, 55% sont des filles.

L'année académique 1990-1991 a été la dernière à voir le nombre de garçons dépasser celui des filles dans l’enseignement supérieur. Le basculement s'est mis en place dès 1993-1994 où le nombre de filles a dépassé pour la première fois le nombre de garçons. Et, depuis, l'écart n'a cessé de se creuser.

Dans le supérieur de type court

  • les filles sont plus nombreuses dans les études de type court (61,3%)
  • et largement majoritaires dans les branches sociales (73,2%), pédagogiques (69,2%) et paramédicales (82,7%)
  • tandis que les garçons restent majoritaires dans les domaines techniques (83,7%) ainsi qu'en agronomie (58,7%).

Dans le supérieur de type long

Les garçons restent largement majoritaires dans les études d'économie (52,9%), les études en kinésithérapie (52,2%) et celles d'ingénieur industriel (90,57%).

En médecine

Les étudiantes sont chaque année plus nombreuses, représentant 61% des étudiants en 2016-2017, soit un bond de 105% en 11 ans.

De manière générale, les filles sont plus diplômées que les garçons et ont tendance à se spécialiser davantage (61%).

L'Avenir, 16 septembre 2019


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus