2020 : le tronc commun commencera en maternelle

Posté le 02/04/2019  —  Actualité précédente / suivante

Le décret créant le tronc commun dans le cadre du Pacte pour un enseignement d'excellence a été voté.

L'objectif du tronc commun est d'amener chaque élève à un niveau élevé de connaissance à 15 ans, en accompagnant chacun au mieux. Pour cela, un nouveau parcours sera mis en place de la maternelle à la troisième secondaire, ce qu'on appelle le tronc commun, et plusieurs changements sont à prévoir.

  • Agenda

Le tronc commun sera mis en place dans l'enseignement maternel dès 2020. Les deux premières années primaires suivront en 2021. L'extension aux années suivantes sera appliquée selon une progression annuelle afin d'atteindre la 3e secondaire en 2028.

  • Une formation polytechnique

Le tronc commun comptera plusieurs disciplines techniques. Ainsi, les élèves vont pouvoir acquérir des notions d'architecture, comprendre le fonctionnement de certains objets technologiques et s'initier à l'utilisation de matériaux et outils.

  • La fin des cycles de deux ans

Avec le tronc commun, les matières seront séquencées par année scolaire et non plus par cycles de deux ans comme c'est le cas actuellement en primaire et en secondaire.

  • Plus de sport

Les élèves de cinquième et sixième primaires bénéficieront de trois heures d'éducation physique et à la santé par semaine.

  • Priorité aux langues

La langue française sera renforcée dès le maternel; les langues anciennes (latin) seront obligatoires en deuxième et troisième secondaires tandis que les langues modernes seront abordées dès le maternel avec un cours d’éveil aux langues. Les élèves pourront ensuite choisir une langue dès la troisième primaire (au lieu de la cinquième année actuellement) et une seconde langue sera obligatoire dès la deuxième secondaire (au lieu de la troisième actuellement).

  • Un accompagnement personnalisé et le redoublement limité

De la troisième maternelle à la troisième secondaire, les élèves bénéficieront de deux heures par semaine d’accompagnement personnalisé obligatoire. L'objectif est de prendre en main les problèmes dès qu'ils se posent et d'éviter ainsi le redoublement. De plus, interdiction de redoublement en première secondaire sera levée.

  • L'accès au secondaire sans CEB

Le certificat d'études de base (CEB) continuera de témoigner de la réussite du cursus primaire mais il ne sera plus obligatoire pour enter dans le secondaire. Ainsi, un élève qui aurait échoué au CEB pourra entrer en première secondaire générale, avec un accompagnement, et obtiendra son CEB en fin de première secondaire.

  • Un certificat en fin de troisième secondaire

Il est prévu de supprimer les attestations qui permettent à un jeune en échec de passer dans l'année suivante avec des restrictions (attestations B) dès 2030. Tous les élèves devront réussir le "certificat du tronc commun" qui sera délivré en fin de troisième secondaire (en lieu et place du CE1D).

Le Soir, 2 avril 2019


Ce site est un site d'information belge francophone sur les formations qualifiantes. Lire la charte d'utilisation
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.