Le quatrième degré - l’enseignement secondaire professionnel complémentaire

Le brevet d’infirmier·ère hospitalier·ère est obtenu dans l’enseignement secondaire professionnel complémentaire (4e degré). Anciennement, on qualifiait les infirmier·ère·s hospitalier·ère·s d’ « infirmier·ère·s A2 ».

Pour être régulièrement inscrit à la 1ère année de ce 4ème degré, le candidat doit fournir les documents suivants :

  • un certificat d’aptitude physique délivré soit par le médecin du service auquel est affilié l’établissement fréquenté, soit par un médecin du service de santé administratif ;
  • un extrait de casier judiciaire modèle 2, datant de moins de 3 mois ou un document équivalent émanant d’une autorité étrangère ;
  • un des titres suivants :
    • a) un certificat d’enseignement secondaire supérieur (CESS);
    • b) un certificat d’études de 6ème année d’enseignement professionnel de plein exercice ou en alternance ;
    • c) l’attestation de réussite de l’épreuve donnant accès aux études d’infirmier(ère) hospitalier(ère) et d’infirmier(ère) hospitalier(ère)-orientation santé mentale et psychiatrie ;
    • d) l’attestation de réussite de l’épreuve donnant accès soit aux études d’accoucheuse, d’infirmier gradué ou d’infirmière graduée, soit aux études de bachelier sage-femme et bachelier infirmier responsable de soins généraux ;
    • e) une décision d’équivalence à l’un des titres visés aux points a) et b) ;
    • f) à titre transitoire, le brevet de puéricultrice obtenu avant le 30 juin 1987 ou l’attestation de réussite de 6ème année de l’enseignement secondaire professionnel de plein exercice obtenue avant le 30 juin 1985 ;
    • g) un certificat correspondant au certificat d’études de 6ème année de l’enseignement secondaire professionnel (secteur du service aux personnes) de plein exercice, délivré par l’enseignement de promotion sociale en application de l’article 2 de l’arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 11 juin 1999 approuvant le dossier de référence de la section « complément de formation générale (code041600S20D1) en vue de l’obtention du certificat correspondant au certificat d’études de sixième année de l’enseignement secondaire professionnel (secteur du service aux personnes) de l’enseignement de plein exercice » ;
    • h) un certificat de qualification d’aide-soignant de l’enseignement secondaire supérieur de promotion sociale correspondant au certificat de qualification « aide-soignant » délivré à l’issue d’une 7ème professionnelle « aide-soignant », subdivision services aux personnes par l’enseignement secondaire supérieur de plein exercice et certificat de formation générale complémentaire à un certificat de qualification du secteur du service aux personnes ;
    • i) un certificat de qualification d’aide familial de l’enseignement secondaire supérieur de promotion sociale correspondant au certificat de qualification « aide familial » délivré à l’issue d’une 6ème professionnelle « aide familial », subdivision services aux personnes par l’enseignement secondaire supérieur et certificat de formation générale complémentaire à un certificat de qualification du secteur du service aux personnes ;

Remarque : Si l’élève n’est pas en mesure de produire un de ces titres, alors, il peut s’inscrire à l’« épreuve préparatoire à l’enseignement professionnel secondaire complémentaire – section soins infirmiers (A2) » organisée par le Jury de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Pour être admis à celle-ci, le candidat doit être âgés de 18 ans au moins au moment l’inscription à ladite épreuve. Il doit en outre s’acquitter d’une participation aux frais d’inscription d’un montant de 50 euros. Tous les détails sont sur cette page : http://enseignement.be/jurys

La formation comporte 3 années 1/2 d’études et propose 2 orientations :

  • infirmier·ère hospitalier·ère - soins généraux
  • infirmier·ère hospitalier·ère - santé mentale et psychiatrie

A l’issue de la 1ère année, les étudiants obtiennent le CESS s’ils ne l’avaient pas obtenu auparavant et s’ils avaient réussi une 6e professionnelle. A l’issue des 3 années 1/2, les étudiants obtiennent le brevet d’infirmier·ère hospitalier·ère.

La Belgique a transposé une directive européenne via l’AR du 27/06/2016. Cet arrêté modifie la Loi relative à l’Exercice des Professions de Santé. Il modifie les critères qui permettent d’exercer l’art infirmier en Belgique. Ces changements ont bien été pris en compte dans la formation actuelle d’infirmier·ère hospitalier·ère.

En effet, depuis le 18 janvier 2016, pour pouvoir exercer pleinement comme infirmier, il faut posséder un diplôme obtenu suite à  une formation comportant au moins trois années et 4600h de formation. Parmi ces heures de formation au moins un tiers doivent être de l’enseignement théorique et la moitié des stages cliniques auprès des patients. Le diplôme doit attester que l’infirmier possède les 8 compétences professionnelles indiquées dans la Loi belge.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.